Un concept bien adapté aux personnes handicapées

  • Les paraplĂ©giques conservant une certaine mobilitĂ© du tronc font facilement du kayak, dĂšs lors que le bateau est Ă©quipĂ© de calages et dossier appropriĂ©s.
  • La voile ne leur est cependant gĂ©nĂ©ralement accessible que sur des embarcations monocoques lestĂ©s trĂšs spĂ©cifiques souvent peu ludiques, et inconfortables Ă  la gĂźte.
  • WINDYAK grĂące Ă  son amĂ©nagement kayak va leur permettre, moyennant le rajout d’une petite adaptation amovible, de connaĂźtre les sensations du multicoque lĂ©ger.
  • L’utilisation d’un bateau innovant conçu aussi pour des valides est plus valorisante, et permet d’éviter le coĂ»t de dĂ©veloppement prohibitif de produits spĂ©cifiques pour handicapĂ©s qui ne peuvent ĂȘtre amortis sur des grandes sĂ©ries. En pratique, ces activitĂ©s se dĂ©roulent au sein de clubs ‘valides’ disposant de moyens appropriĂ©s.
  • Le concept que nous proposons est celui d’une navigation mixte “ équipage handi+valide ”, favorisant ainsi l’intĂ©gration. L’équipier handicapĂ© occupe le siĂšge avant, qui n’exige aucun mouvement Ă  bord pour les opĂ©rations de dĂ©ploiement, ni en navigation. A la voile, il gĂšre les 2 commandes de gouvernail et d’écoute de voile ; l’équipier valide assure la redondance des commandes, et au besoin, garantit la stabilitĂ© et la sĂ©curitĂ© de la personne handicapĂ©e.

Adaptation handicapés / Specific lay-out for handis Un aménagement spécifiquement conçu pour les handis.

  • Une des extrĂ©mitĂ©s du palan d’écoute de grand-voile est ramenĂ©e dans le cockpit avant pour pouvoir ĂȘtre manƓuvrĂ©e par la personne handicapĂ©e, l’autre extrĂ©mitĂ© restant Ă  portĂ©e de l’équipier valide arriĂšre.
  • La commande de gouvernail est rĂ©alisĂ©e par le prolongement vers l’avant des drosses du gouvernail du palonnier arriĂšre (manƓuvrĂ© au pied par l’équipier valide lors de la navigation Ă  la pagaie). Ces drosses sont reliĂ©es Ă  un palonnier manuel utilisable en mode voilier, placĂ© entre les jambes de la personne.
  •  L’embarquement et le dĂ©barquement depuis une plage, en configuration kayak ou trimaran, sont facilitĂ©s par l’amĂ©nagement sit-on top (il n’y a plus besoin de beaucoup replier les jambes pour les glisser dans le trou d’homme). De plus, la hauteur importante du bateau (par rapport Ă  un kayak classique) rĂ©duit la translation verticale nĂ©cessaire par rapport Ă  la position fauteuil.
  • La possibilitĂ© de replier les flotteurs au dessus du bras de liaison permet, le bras Ă©tant dĂ©ployĂ©, d’avoir le bateau dans l’eau le long d’un quai pour embarquer la personne en utilisant les moyens spĂ©cifiques dĂ©diĂ©s existants (grue).
  • Repliement d’un flotteur pour accostage / Folding of one float for landing

  • La profondeur importante du baquet (>=15 cm) sur toute sa longueur (1,2m) -Ă  la diffĂ©rence de la plupart des bateaux ’sit-on-top’ assure un bon calage latĂ©ral au niveau des fesses mais aussi des genoux et des pieds.
  • Cette profondeur permet aussi de pouvoir protĂ©ger facilement les membres infĂ©rieurs par une jupe rapportĂ©e, afin d’éviter l’hypothermie frĂ©quemment observĂ©e. Le cockpit a Ă©tĂ© Ă©tudiĂ© pour ĂȘtre confortable pour des personnes ayant une tonicitĂ© musculaire anormale (rĂ©partition des pressions, Ă©limination des aspĂ©ritĂ©s et marches de cale-pieds, pieds plus bas que les fesses).
  • PrĂ©vu pour ĂȘtre boulonnĂ© au pont, le dossier dĂ©montable sera suffisamment enveloppant latĂ©ralement pour assurer une bonne tenue Ă  la gite (maxi 15°), tout en permettant un pagayage aisĂ©. Plusieurs tailles sont envisagĂ©es, adaptĂ©es aux diffĂ©rentes morphologies des utilisateurs.  



You are visitor number . WELCOME !